Le transfert solidaire

Le transfert solidaire

Le transfert solidaire : un chantier permanent

Le transfert solidaire est dans son principe plutôt clair et simple. Les projets existants versent de l’argent dans une caisse commune : le fonds solidaire. Ce fonds sert à soutenir les nouveaux projets en phase de démarrage. Si le principe en est simple, la mise en place est cependant un peu plus complexe. Des points de fiscalité doivent être notamment pris en compte. C’est pourquoi le transfert solidaire est un chantier permanent constitué de différents éléments qui s’entrecroisent.

La contribution de solidarité

De 1992 à 2002, les locataires des projets les plus anciens ont payé une contribution de solidarité mensuelle de 25 cents/m² au fonds solidaire. Les projets procèdent aujourd’hui différemment. Chaque projet qui a réussi à acheter son lieu d’habitat, commence avec une contribution mensuelle de 10 cents/m2, qui chaque année augmente de 0,5 % du prix du loyer. L’augmentation de la contribution de solidarité est suspendue dés que les loyers atteignent 80 % du prix du marché locatif local.
Le fonds solidaire est un fonds spécial géré par le Mietshauser Syndikat. Ces dernières années, il a permis de financer les prises de participations dans les GmbHs, les coûts structurels, le travail de communication, ainsi que les activités de conseil pour les projets en train de se constituer. Il a pu aussi fournir des crédits pour combler les manques financiers de certains projets.

Autres formes du transfert solidaire

Outre la contribution de solidarité, il existe d’autres formes de transfert solidaire entre projets d’habitat. Des projets plus anciens peuvent par exemple fournir des crédits ou fonder des communautés de prêt et de don pour aider un nouveau projet à trouver les derniers financements nécessaires à un achat immobilier. D’un autre côté, les groupes qui n’ont pas encore acheté peuvent déposer leurs économies sous forme de crédit auprès de projets déjà existants, ce qui offre à ces derniers un financement transitoire.
Parfois, des projets établis prennent en charge certaines tâches, comme la collecte et la gestion des crédits directs. Encore mieux, certains mettent en place des partenariats étendus entre projets.
Le transfert de savoir-faire entre projets établis et nouveaux projets est inestimable et fondamental.